EnVie de Lire

21 février 2019

Twister - Juliette Forrest

Résultat de recherche d'images pour "twister juliette forrest"

Twister

Juliette Forrest

Edition Auzou, 2018

ISBN : 978-2733862445

12,95€

Twister, fillette vive et libre comme une tornade, vit dans une ferme américaine avec sa mère et sa tante. Son père a mystérieusement disparu, plongeant sa mère dans une profonde dépression et obligeant Twister à aller à l'école où elle se fait harceler. Seule solution pour rétablir la sérénité selon elle : faire revenir son père. Pour retrouver sa trace, elle décide d'aller voir une vieille femme qu'on dit sorcière et qui vit au milieu des bois. Celle-ci confie un collier ensorcelé à la jeune fille. (résumé sur le site de la FNAC).

Avant toute chose, avant même d'ouvrir le livre, j'ai trouvé la couverture magnifique. Une fois le livre lu, je l'ai à nouveau observée attentivement pour me rendre comte qu'elle correspond vraiment à l histoire (ce qui n est pas toujours le cas des couvertures).
Ensuite, évidemment, j'ai ouvert le roman et me suis laissée emporter par cette tornade. L'héroïne, Twister donc, est tout de suite attachante. Elle est vive d'esprit, courageuse, généreuse. Sa tante Honey et Turrety Knocks sont aussi deux personnages que j'ai beaucoup appréciés.
L'écriture est rythmée, fluide, enjouée.
Ce récit initiatique teinté de magie et rempli d'amour est une belle découverte.

Posté par Petite Amande à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La dernière des Stanfield - Marc Lévy

 La Dernière des StanfieldLa dernière des Stanfield

Marc Lévy

Edition Pocket, 2018

ISBN : 978-2266282086

7,90€

 

Eleanor-Rigby est journaliste au magazine National Geographic, elle vit à Londres. Un matin, en rentrant de voyage, elle reçoit une lettre anonyme lui apprenant que sa mère a eu un passé criminel.

George-Harrison est ébéniste, il vit dans les Cantons-de-l'Est au Québec. Un matin, il reçoit une lettre anonyme accusant sa mère des mêmes faits. Eleanor-Rigby et George-Harrison ne se connaissent pas. L'auteur des lettres leur donne à chacun rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore.


Quel est le lien qui les unit ? Quel crime leurs mères ont-elles commis ? Qui est le corbeau et quelles sont ses intentions ? Au coeur d'un mystère qui hante trois générations, La Dernière des Stanfield nous entraîne de la France occupée à l'été 44, à Baltimore dans la liberté des années 80, jusqu'à Londres et Montréal de nos jours. 
(Texte de 4ème de couverture)

 

Il y avait longtemps que j'avais lu un roman de Marc Lévy et je me suis plongée avec plaisir.
C'est une histoire, comme toujours avec cet auteur, teintée de mystères, de secrets, de non-dits et d'amour (familial et amoureux). Plusieurs fois j'ai cru savoir comment le livre allait se terminer et, si je ne suis pas trompée sur certains aspects, d'autres m'ont surprises.
Cependant, j'ai eu énormément de mal à m'attacher à l'héroïne, Eléanor-Rigby, aux humeurs trop changeantes pour moi. J'ai, en revanche, beaucoup apprécié les membres de sa famille et Georges-Harrison qui sont de beaux personnages, dépeints avec réalité et sincérité.
Le va-et-vient entre les trois époques est agréable, d'habitude, cela me dérange, mais pas cette fois.
En bref, un roman sympathique à lire, émouvant parfois, toujours agréable même s'il est quelque peu prévisible.

 

Posté par Petite Amande à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 novembre 2014

Un paradis trompeur - Henning Mankell

un paradis trompeurUn paradis trompeur

MANKELL, Henning

Points, 2013

ISBN : 978-2-7578-4797-8

7,90€

 

Hanna, jeune fille suédoise doit quitter son foyer peu après la mort de son père. En effet, elle a bientôt 18 ans et sa mère ne peut plus subvenir à ses besoins ainsi qu'à ceux de ses frère et sœurs. Sa mère lui conseille de quitter leur hameau perdu au milieu des montagnes et de suivre un marchand de bois, Jonathan Forsman jusqu'à une ville en bord de mer.
Ne retrouvant pas la famille de sa mère comme prévu, elle reste chez Forsman comme employée de maison. Au bout d'une année, son patron la convoque et lui annonce qu'elle doit embarquer sur un navire à destination de l'Australie pour commencer une nouvelle vie. Nouvelle vie qui va l'emmener vers des contrées qu'elle n'imaginait pas...

Quel beau roman !
Hanna ne connait rien de la vie quand elle part de chez elle, elle n'en sait pas beaucoup plus quand elle embarque sur le bateau. Elle est naïve, sans pour autant être dénuée de caractère. Elle ne sait pas ce qu'elle veut et "suit le mouvement". Quand Forsman lui ordonne de partir en Australie, elle lui dit timidement qu'elle préfèrerait rester mais devant la fermeté de cet homme, elle s'exécute.
Dans la première partie du roman, elle reste assez froide face aux événements. On comprend qu'elle a des sentiments pour son mari mais leur relation n'a rien de passionnel. Sa mort par contre, l'affecte beaucoup. Elle se retrouve à nouveau seule et ne sait que faire de ce vide, de cette solitude. C'est une jeune femme qui ne sait pas encore gérer ses émotions.
Quand elle arrive à Laurenço Marques, elle reste tout d'abord elle-même, se laisse porter par les événements une fois de plus, fait un mariage de raison.

Dans la deuxième partie du roman, elle s'épanouit sans s'en rendre compte. Sans même que le lecteur s'en rende compte. Elle devient une autre femme, plus sûre d'elle et de ses convictions. Bien sûr, elle vit dans une société raciste du début du siècle, une société à laquelle elle adhère tout d'abord malgré ses interrogations avant de se rendre compte de toutes ses incohérences.
La fin est inattendue et sublime. Et on comprend que tout ce qu'elle a vécu l'a finalement amenée à ce moment précis.

Je ne connaissais pas cet auteur avant de lire ce roman. J'ai beaucoup apprécié cette écriture rythmée et simple. Il ne tombe jamais dans le pathos, même dans les passages difficiles.

Ce n'est certainement pas le dernier roman que je lirai de lui.

 

"- Je m'en sortirai avec trois enfants, pas quatre. Tu es grande, tu peux partir, ce sera un soulagement pour toi et pour moi. Je ne chasse pas mes enfants. Je veux juste que tu aies la possibilité de vivre. Ici, tu peux, au mieux survivre, rien de plus."

"Je vis dans un monde où les Blancs brûlent toutes leurs forces à tromper les Noirs et à se tromper eux-mêmes, songea-t-elle. Ils se figurent que les gens qui vivent ici ne se débrouilleraient pas sans eux. Et que les Noirs valent moins qu'eux parce qu'ils croient que les pierres et les arbres ont une âme. Mais les Noirs de leur côté ne comprennent pas qu'on puisse maltraiter le fils d'un dieu au point de le clouer sur une croix. Ils sont stupéfaits par ces Blancs si pressés que leur cœur lâche très vite, épuisé par la poursuite effrénée de la richesse et du pouvoir. Les Blancs n'aiment pas la vie. Ils aiment le temps, qui leur manque toujours.
Mais avant tout, ce sont les mensonges qui nous tuent, pensa Ana. Je ne veux pas ressembler à Ana Dolores, convaincue que les Noirs ont moins de valeur que les Blancs. Je ne veux pas qu'on puisse graver sur ma tombe que je n'ai jamais su reconnaître la valeur des Noirs."

Posté par Petite Amande à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 août 2013

Quelques minutes après minuit - Patrick Ness

9782070642908FSQuelques minutes après minuit

NESS, Patrick

Gallimard jeunesse, coll. Pôle Fiction

978-2-07-064290-8

18€

Depuis que sa mère est tombé malade, Conor redoute la nuit et les cauchemars qui l'accompagnent. Certains soirs, quelques minutes après minuit, un monstre lui apparaît. Le monstre demande à Conor de l'écouter raconter des histoires. Ne sachant comment se débarrasser du monstre, le jeune garçon décide de l'écouter.

Ce roman graphique m'a bouleversée. Tout d'abord par ses illustrations presque seulement en noir et blanc qui montrent un "monstre-arbre" effrayant au début, puis rassurant après. Ensuite, bien sûr, par l'hsitoire elle-même. Ce jeune garçon voit sa mère mourir à petit feu et ne sait pas comment réagir. Et ce monstre qui vient lui raconter des histoires et le terrifie lui complique les choses. C'est une histoire triste mais aussi pleine d'espoir que nous propose ici l'auteur.

Cependant, je pense que c'est une lecture à accompagner. Beaucoup de choses ne sont pas compréhensibles par les plus jeunes et il faut les leur expliquer. Ce roman reste pourtant une belle leçon de vie et de courage qu'il est bon de partager avec tous.

Ce roman fait partie de la sélection nationale du Prix des Incorruptibles, niveau 5ème / 4ème.

Posté par Petite Amande à 12:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 août 2013

Alice au pays des Mongols - Ulrike Kuckero

9782747036214FSAlice au pays des Mongols

KUCKERO, Ulrike

Bayard Jeunesse, coll. Estampille, 2012, 345 p.

978-2-7470-3621-4 

12,50€

Zoé et Alice sont jumelles. Jumelles mais différentes : Alice est trisomique. Zoé a du mal à supporter les réflexions et les regards destinés à sa soeur. Un jour, lorsqu'un camarade de classe insulte Alice de "mongole", Zoé répond que oui, sa soeur est Mongole, une enfant adoptée de Mongolie. Elle ne se doute pas qu'Alice va y croire et va tout faire pour emmener sa famille dans "son" pays.

Ce roman a été une jolie découverte. Il aborde avec une grande justesse les relations entre deux soeurs "différentes" mais aussi très proches. Zoé adore sa soeur mais vit assez mal le comportement des autres envers elle. Elle en a marre de protéger Alice et finit par mentir pour ne pas affronter la réalité. Ce mensonge, en apparence anodin, va entraîner la famille dans un voyage extraordinaire... car Alice et sa famille vont partir en Mongolie et découvrir plus qu'un pays, une culture et des gens incroyables.

Cette découverte de la Mongolie m'a beaucoup plu. A travers les personnages très attachants que l'on rencontre, on apprend à connaître cette culture qui nous est totalement étrangère et pourtant fascinante. Ce roman étant destiné à la jeunesse, tout est clair et bien expliqué, pas de longueur, de chemin détourné pour arriver à l'intrigue principale.

Une écriture juste, chaleureuse et très agréable.

Ce roman fait partie de la sélection nationale du Prix des Incorruptibles, niveau 5ème / 4ème.

Posté par Petite Amande à 19:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 octobre 2012

Décollage immédiat - Fabien Clavel

9782700236255FSDécollage immédiat

CLAVEL, Fabien

Rageot, Coll. Thriller, 2012, 202 p.

978-2-7002-3625-5

9,90€

Lana Blum a 17 ans. Ses parents sont divorcés et elle est sans nouvelle de son père depuis plusieurs mois. Sa mère, hôtesse de l'air est souvent absente. Pour se faire remarquer, Lana enchaîne les provocations. Elle vient d'ailleurs de casser le nez d'un de ses camarades qui lui avait "mal parlé". Après un entretien avec le proviseur (elle attend une lourde sanction), elle rentre chez elle. Comme elle s'en doutait, sa mère sera absente tout le week-end. 

Soudain, son téléphone sonne. Sa mère, paniquée, lui demande de partir très vite de la maison, elle est en danger. Au même moment, Lana entend des pas dans le salon. Sans réfléchir, la jeune fille s'échappe par un échaffaudage adossé au mur de leur appartement.

C'est le début d'une longue fuite aérienne à travers toute l'Europe pour échapper à des ravisseurs, avec pour seul allié, Creep, un jeune homme dont elle ne sait rien...

Fabien Clavel est décidément une agréable découverte de l'année 2012. J'ai vraiment adoré ce roman (comme j'avais aimé L'apprentie de Merlin). Le rythme est impressionnant, ça ne s'arrête jamais. Pas une minute de répit pour l'héroïne et donc pour le lecteur. On suit Lana dans ses aventures. Comme elle, on ne comprend pas les raisons pour lesquelles elle est poursuivie, on se demande ce qu'a découvert sa mère. On n'a pas vraiment le temps d'y réfléchir d'ailleurs, tellement les événements s'enchaînent à une vitesse incroyable.

Petit bémol cependant, il est question d'OGM à un moment donné du roman. Je pense que les collégiens auront parfois des difficultés à comprendre cette partie (importante) de l'histoire et ne saisiront donc pas tout du dénouement... C'est dommage !

Décollage immédiat reste cependant un très bon roman d'aventure, à recommander dès la 5ème !

Ce roman fait partie de la sélection nationale du Prix des Incorruptibles, niveau 5ème / 4ème.

Posté par Petite Amande à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 octobre 2012

Le voile noir - Anny Duperey

51N3WE6AKFLLe voile noir

DUPEREY, Anny

Seuil, coll. Points, 2003, 256 p.

ISBN : 978-2020231534

6,70€

Anny Legras a 8 ans lorsque ses parents meurent dans leur maison, asphyxiés au monoxyde de carbone. La petite fille qu'elle est alors met un voile sur cette disparition et vit avec, sans vraiment y penser. Autour d'elle, personne ne lui parle vraiment de ses parents. Elle est séparée de sa petite soeur qui n'est encore qu'un bébé. L'une part vivre dans sa famille maternelle, l'autre dans la famille paternelle.
Le temps passe, Anny Legras devient Anny Duperey, une actrice de talent. Par hasard, elle retrouve les photos de son père, photographe. Elle les range dans un placard et les oublie. Jusqu'au jour où elle décide de s'y plonger et de regarder ces images si pleines d'émotions. Et l'envie d'écrire s'installe...

Anny Duperey est une actrice que j'aime beaucoup de par son énergie communicative. J'avais envie de connaître sa vie, et quoi de mieux qu'une autobiographie ?

Je n'ai pas du tout été déçue. Elle écrit comme elle joue, avec des moments de pures émotions et des moments plus légers. Elle raconte sa vie en nous livrant sans détour ses émotions, ses sentiments. Elle ne cache rien de ses faiblesses, de ses défauts. Elle se livre complètement. J'ai presque eu l'impression de la connaître personnellement en refermant le livre.

J'ai beaucoup aimé son récit basé sur des photos. Elle ne nous raconte pas sa vie de manière chronologique mais plutôt comme une conversation, avec des souvenirs qui lui reviennent au fur et à mesure sans ordre apparent.

Une très jolie autobiographie !

Posté par Petite Amande à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 octobre 2012

La vie devant soi - Romain Gary

9782701152646FSLa vie devant soi

GARY, Romain

Belin, Coll. Classicocollège, 2012 (1975 pour la première publication), 249 p.

ISBN : 978-2-7011-5264-6

5,40€

Momo vit depuis qu'il a trois ans chez Madame Rosa. Il ne sait pas vraiment quel âge il a, il ignore qui sont ses parents. Il sait juste que sa mère était une prostituée, puisque tous les enfants qui atterrissent chez Madame Rosa sont des enfants de prostituée. Mais aucun n'est resté aussi longtemps que Momo. Une vraie relation s'est nouée avec sa mère adoptive, une relation entre amour inconditionnel et rebellion.

Et puis Madame Rosa vieillit, tombe malade et Momo décide de prendre les choses en main pour ne pas se retrouver à la DDASS. Dans le même temps, il en apprend plus sur ses parents et sur lui-même...

La vie devant soi était une lecture longtemps mise de côté. J'ai rencontré ce titre régulièrement ces dernières années, au cours de lectures ou de conversations, et je n'avais pas encore eu l'occasion de me plonger dans ce roman que l'on dit vraiment emblématique d'une époque et d'un auteur.

J'avoue avoir été déroutée par la narration au départ. Le narrateur est Momo et Romain Gary a écrit tel que Momo parle, avec des expressions déformées, des mots inventés, vulgaires... Et puis, une fois entrée dans l'histoire, je me suis profondément attachée à Momo. J'ai presque eu envie d'aller le chercher chez Madame Rosa et de lui faire connaître une vie plus agréable. Malgré une existence vraiment pas drôle, le jeune homme prend la vie du bon côté, ses moments de découragements ne durent jamais longtemps. Etrangement, il est à la fois très naïf et très mûr pour son âge. Ses reflexions peuvent être enfantines comme elles peuvent être adultes.

La relation entre Madame Rosa et Momo est très particulière. On sent qu'un amour incroyable les lie et en même temps, ils ne peuvent pas s'empêcher de se chercher, de s'insulter, de se disputer. La réconciliation est toujours au bout du chemin mais elle arrive parfois assez longtemps après la dispute. Lorsque Madame Rosa tombe malade et commence à perdre la tête, Momo se sent perdu et pourtant, il réussi à rendre sa mère adoptive heureuse.

La fin est sublime, j'en ai pleuré...

Dès la 4ème (bons lecteurs).

Posté par Petite Amande à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 octobre 2012

Prix des Incorruptibles - Sélection 3ème/2nde

La sélection 3ème / 2nde du Prix des Incorruptibles 2012/2013 comprend cinq romans.

73397810

Boys don't cry

Malorie Blackman

Pour la critique, c'est par ici

 

 

livre6699Waterloo Necropolis

HOOPER, Mary

Grandes Personnes Editions, 2011, 336 p.

ISBN : 978-2-36193-045-5

17,50€

Nous sommes à Londres en 1861. Grace, bientôt 16 ans, vit seule avec sa soeur, Lily, handicapée mentale. Ce matin-là, Grace embarque à bord de l'Express funéraire Necropolis, en direction du cimetière de Brockwood. Le jeune fille a accouché d'un bébé mort né. La sage-femme qui l'a aidé à mettre son enfant au monde lui a conseillé de mettre le petit corps dans un des cercueils mis en terre dans la cimetière sans que personne ne la remarque. Lorsqu'elle repart du cimetière, après avoir déposé son bébé dans la tombe d'une jeune fille morte prématurément, Grace est abordé par une femme étrange, Mrs Unwin. Elle lui propose de devenir "pleureuse d'enterrement". Grace refuse gentiment.

Quelques temps plus, Grace et Lily se retrouve à la rue. Grace se décide alors à accepter l'offre de Mrs Unwin. Les deux soeurs sont embauchées mais séparées. Grace travaille dans l'entreprise de pompes funèbres du couple pendant que Lily devient la servante personnelle de leur fille.

Mais les Unwin sont loin d'être honnêtes. Ils ont appris qu'un héritage était à prendre et manigancent pour dépouiller les vraies légataires, Grace et Lily.

J'ai beaucoup aimé ce roman. L'histoire n'est pas très originale et pourtant, je me suis surprise à attendre la suite des aventures de ces deux soeurs. La force qui émane de Grace est très prenante. Elle ne se laisse jamais abattre malgré les obstacles que la vie met sur son passage. Elle s'occupe de sa soeur aînée comme le ferait une mère, en s'oubliant complètement.

Le fait que l'intrigue se passe à l'époque victorienne m'a bien plu également. Je ne connais pas du tout cette période et cela m'a permis de découvrir certains aspects de la vie à ce moment-là. On comprend comment les projets de développements des grandes villes ont fait du mal aux gens pauvres. L'auteur évoque également Charles Dickens régulièrement dans son oeuvre et cela m'a donné envie de lire cet auteur qu'en fait je ne connais que de nom.

En bref, un roman très agréable à lire.

 

 livre6706Argentina, Argentina

LEON, Christophe

Oskar éditions, 2011, 232 p.

ISBN : 978-2-35000-748-9

11,95€

 Pascal Forte, journaliste, prépare un article sur les enfants kidnappés pendant la junte militaire en Argentine. Il rencontre Ignacio, jeune homme enlevé de force à ses parents pour devenir le fils adoptif du Général Guttierez. Ignacio se confie et raconte à Pascal tout ce qu'il a vécu, de son enfance heureuse à la campagne avec ses parents et grands-parents à ses retrouvailles avec son frère, en passant par son arrivée et sa vie quotidienne chez les Guttierez.

J'ai été plutôt déçue par ce roman. En lisant la quatrième de couverture, je pensais en apprendre plus sur cette période de l'histoire argentine. Et puis, non. Tout est focalisé sur Ignacio et sa vie. De ses années chez les Guttierez, on n'apprend pas grand-chose à part ses relations avec ses goeliers/parents adoptifs. La seule vision qu'on a est celle d'Ignacio, c'est certainement voulu par l'auteur mais pour quelqu'un qui ne connaît rien à l'histoire de ce pays, c'est dommage de ne pas apprendre plus de choses.

 

 livre6713Silence

SEVERAC, Benoît

Syros, coll. Rat Noir, 2011, 120 p.

ISBN : 978-2-7485-1142-0

11,50€

 

Jules se réveille à l'hopital. Il n'entend plus rien. Il est devenu sourd à la suite d'un coma provoqué par une overdose d'ecstasy. Il a participé à une rave party, a voulu impressionner une fille, et tout a mal tourné. En plus de son handicap à surmonter, il doit gérer les interrogatoires de la police qui veut savoir qui lui a vendu cette drogue, qui fait apparemment des ravages chez les jeunes. Jules ne sait pas quoi faire, son meilleur copain lui demande de ne pas révéler qu'il connaît le revendeur mais il lui est difficile de laisser d'autres adolescents vivre le même calvaire...

Ce roman se lit très vite. Le lecteur entre dans le récit très vite à travers la vision de Jules. Au départ, il est difficile de s'attacher à ce jeune homme qui est tout en refus de sa situation, qui s'apitoye sur son sort. Il se considère comme une victime et n'attend qu'une seule chose : que tout le monde le plaigne. J'avoue qu'il m'a beaucoup agacée au début. Et puis, il prend conscience de ses erreurs, de l'amour de ses proches et il décide d'apprivoiser son handicap et d'apprendre à vivre avec.

D'un autre côté, il y a cette enquête que nous ne suivons qu'à travers les pensées de Jules. On ne sait pas vraiment ce qu'il se passe ailleurs que dans sa chambre d'hopital. Le peu de choses que l'on apprend passe par son supposé meilleur ami qui fait comprendre à Jules qu'il ne doit rien révéler sous peine de représailles. On ne comprend qu'à la toute fin le rôle de chacun dans cette histoire de drogue.

J'ai apprécié la lecture de ce roman. Les adolescents devraient l'apprécier aussi, Jules leur ressemblant beaucoup dans son attitude.

 

livre6714Rien qu'un jour de plus dans la vie d'un pauvre fou

NOZIERE, Jean-paul

Thierry Magnier, 2011, 288 p.

978-2-84420-887-3

15,80€

Il a dix-sept ans, sa mère lui demande de surveiller sa petite soeur de trois ans, Elise, pendant quelques heures. Mais, à dix-sept ans, on est rapidement distrait, surtout lorsqu'une jolie femme vous demande de l'aide. Lorsqu'il revient, Elise a disparu...

Dix ans plus tard, en Bourgogne, Laura, 13 ans disparaît à son tour. Très rapidement, les soupçons des enquêteurs se portent sur Pinpin, le "fou" du coin. Jeune homme handicapé mental, à peine capable d'exprimer ses pensées, Jean-Alain adorait regarder Laura pendant des heures. Pinpin est incapable de se défendre et bientôt, c'est toute la ville qui se ligue contre lui et ses parents leur demandant de partir très loin. Pendant ce temps, les recherches se poursuivent mais Laura reste introuvable...

Tout d'abord, j'ai été fascinée par le titre. Je le trouve magnifique ! Ensuite, malgré ça, j'avoue avoir eu du mal à entrer dans l'histoire. On suit le jeune homme de dix-sept ans pendant les premières pages, on a envie de savoir ce qu'il devient, de savoir s'il retrouve sa petite soeur... et puis, on avance de dix ans et une nouvelle histoire s'ouvre sur le récit de l'été d'Alice, jeune fille vivant isolée avec sa famille au bord d'un lac. Nouvelle histoire ? Pas si sûr mais le lien entre les deux récits se fait très tard dans l'histoire (même si j'avais deviné pas mal de choses assez tôt).

En tout cas, après la surprise de découvrir d'autres personnages et une autre "histoire", je me prise au jeu de ce livre qui devient rapidement une enquête, aussi bien pour les personnages que pour le lecteur. J'ai eu bien évidemment envie de savoir ce qu'il était arrivé à Laura, de découvrir qui était son ravisseur mais j'attendais aussi la suite des événements pour Jean-Alain, ce garçon incapable de s'exprimer et pourtant si sensible.

En bref, j'ai adoré ce roman!

 

Pour le vote dans cette sélection, mon coeur balance entre Boys don't cry et Rien qu'un jour de plus dans la vie d'un pauvre fou. J'ai jusqu'au mois de mai pour me décider ;)

Posté par Petite Amande à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 septembre 2012

Le journal d'Aurélie Laflamme - India Desjardins

9782749913025FSLe journal d'Aurélie Laflamme, tome 1 : Extraterrestre... ou presque !

DESJARDINS, India

Michel Lafon, 2010, 248 p.

ISBN : 978-2-7499-1302-5

14,20€

 Aurélie Laflamme a 14 ans. Elle vit seule avec sa mère depuis la mort de son père. En pleine crise d'adolescence, Aurélie ne s'intéresse pas aux garçons, fait plein de gaffes et a une imagination débordante. Elle est persuadée que sa mère sort avec le directeur de son école, Denis Beaulieu. Quand sa meilleure amie, Kat, tombe amoureuse et s'éloigne d'elle, Aurélie se sent seule. Et puis elle rencontre Nicolas, un garçon de son âge, qui travaille dans une animalerie.


Ce roman, très "girly", est rafraîchissant. L'héroïne, gaffeuse, m'a beaucoup fait sourire. Elle a le don de se mettre dans des situations invraisemblables ou pour dire les mauvaises choses au mauvais moment. Pourtant, elle garde une autodérision constante. Aurélie est également très fantasque, allant jusqu'à imaginer que son père, mort, était en fait un extraterrestre qui est retourné sur sa planète ou imaginer une histoire d'amour entre sa mère et son directeur d'école.

Son histoire avec Nicolas est rocambolesque, car au contraire de sa vie en général, là, elle se voile la face sur les sentiments qu'elle éprouve pour le jeune homme et enchaîne gaffes, quiproquos et situations gênantes en sa présence. Et tout cela ne s'améliore pas dans les tomes suivants des histoires d'Aurélie, quand un nouveau voisin débarque ou quand elle va passer un été chez sa grand-mère.

Bref, un roman qui se lit très vite et qui fait rire.

Tome 2 : Sur le point de craquer !

Tome 3 : Un été chez ma grand-mère

Posté par Petite Amande à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,