7882230_4022113Le Pavillon des Pivoines

SEE, Lisa

J'ai lu, 2009, 478 p.

ISBN : 978-2-290-01401-1

7,60€

 

La jeune Pivoine, 15 ans, vit recluse dans les appartements des femmes en attendant son mariage avec un inconnu. Pourtant, la jeune fille ne s'adonne pas aux occupations convenables tels la broderie ou le chant. Elle préfère se plonger dans la lecture d'opéras qui racontent des amours passionnés.

Le soir de son anniversaire, son père permet aux femmes d'assister, cachées derrière des paravents, à la représentation du Pavillon des Pivoines, opéra célèbre. Au cours de cette soirée, Pivoine fait la rencontre d'un homme merveilleux dont elle tombe immédiatement amoureuse. Les jeunes gens se retrouvent en secret trois soirs de suite. Le dernier soir de la représentation, le père de Pivoine dévoile à ses invités le nom du futur mari de sa fille. Pivoine, folle d'amour pour son inconnu, ferme les yeux et refuse de connaître son identité.

Après cette soirée, très vite, la jeune fille tombe gravement malade... Malade d'amour pour son inconnu. Ses parents, désespérés, regardent leur fille mourir tout doucement sans savoir quoi faire. Lorsque la mort emporte Pivoine, la jeune fille refuse de quitter son bel inconnu...

J'avais adoré Fleur de Neige du même auteur, c'est donc avec envie que je me suis plongée dans ce roman. Et c'est avec déception que je l'ai terminé (je l'ai d'ailleurs laissé plusieurs mois de côté avant de le finir). Je n'ai pas du tout été embarquée dans l'histoire. Pivoine passe son temps à s'apitoyer sur elle-même quand elle est vivante et à manipuler la femme de son "inconnu" une fois morte. Les longs passages d'analyse du Pavillon des Pivoines (l'opéra) m'ont ennuyée.

J'ai cependant apprécié la dernière partie du roman, bien plus agréable à lire ainsi que les passages décrivant les rituels chinois, très instructifs (mariage, enterrement, culte des ancêtres...).