La sélection 3ème / 2nde du Prix des Incorruptibles 2012/2013 comprend cinq romans.

73397810

Boys don't cry

Malorie Blackman

Pour la critique, c'est par ici

 

 

livre6699Waterloo Necropolis

HOOPER, Mary

Grandes Personnes Editions, 2011, 336 p.

ISBN : 978-2-36193-045-5

17,50€

Nous sommes à Londres en 1861. Grace, bientôt 16 ans, vit seule avec sa soeur, Lily, handicapée mentale. Ce matin-là, Grace embarque à bord de l'Express funéraire Necropolis, en direction du cimetière de Brockwood. Le jeune fille a accouché d'un bébé mort né. La sage-femme qui l'a aidé à mettre son enfant au monde lui a conseillé de mettre le petit corps dans un des cercueils mis en terre dans la cimetière sans que personne ne la remarque. Lorsqu'elle repart du cimetière, après avoir déposé son bébé dans la tombe d'une jeune fille morte prématurément, Grace est abordé par une femme étrange, Mrs Unwin. Elle lui propose de devenir "pleureuse d'enterrement". Grace refuse gentiment.

Quelques temps plus, Grace et Lily se retrouve à la rue. Grace se décide alors à accepter l'offre de Mrs Unwin. Les deux soeurs sont embauchées mais séparées. Grace travaille dans l'entreprise de pompes funèbres du couple pendant que Lily devient la servante personnelle de leur fille.

Mais les Unwin sont loin d'être honnêtes. Ils ont appris qu'un héritage était à prendre et manigancent pour dépouiller les vraies légataires, Grace et Lily.

J'ai beaucoup aimé ce roman. L'histoire n'est pas très originale et pourtant, je me suis surprise à attendre la suite des aventures de ces deux soeurs. La force qui émane de Grace est très prenante. Elle ne se laisse jamais abattre malgré les obstacles que la vie met sur son passage. Elle s'occupe de sa soeur aînée comme le ferait une mère, en s'oubliant complètement.

Le fait que l'intrigue se passe à l'époque victorienne m'a bien plu également. Je ne connais pas du tout cette période et cela m'a permis de découvrir certains aspects de la vie à ce moment-là. On comprend comment les projets de développements des grandes villes ont fait du mal aux gens pauvres. L'auteur évoque également Charles Dickens régulièrement dans son oeuvre et cela m'a donné envie de lire cet auteur qu'en fait je ne connais que de nom.

En bref, un roman très agréable à lire.

 

 livre6706Argentina, Argentina

LEON, Christophe

Oskar éditions, 2011, 232 p.

ISBN : 978-2-35000-748-9

11,95€

 Pascal Forte, journaliste, prépare un article sur les enfants kidnappés pendant la junte militaire en Argentine. Il rencontre Ignacio, jeune homme enlevé de force à ses parents pour devenir le fils adoptif du Général Guttierez. Ignacio se confie et raconte à Pascal tout ce qu'il a vécu, de son enfance heureuse à la campagne avec ses parents et grands-parents à ses retrouvailles avec son frère, en passant par son arrivée et sa vie quotidienne chez les Guttierez.

J'ai été plutôt déçue par ce roman. En lisant la quatrième de couverture, je pensais en apprendre plus sur cette période de l'histoire argentine. Et puis, non. Tout est focalisé sur Ignacio et sa vie. De ses années chez les Guttierez, on n'apprend pas grand-chose à part ses relations avec ses goeliers/parents adoptifs. La seule vision qu'on a est celle d'Ignacio, c'est certainement voulu par l'auteur mais pour quelqu'un qui ne connaît rien à l'histoire de ce pays, c'est dommage de ne pas apprendre plus de choses.

 

 livre6713Silence

SEVERAC, Benoît

Syros, coll. Rat Noir, 2011, 120 p.

ISBN : 978-2-7485-1142-0

11,50€

 

Jules se réveille à l'hopital. Il n'entend plus rien. Il est devenu sourd à la suite d'un coma provoqué par une overdose d'ecstasy. Il a participé à une rave party, a voulu impressionner une fille, et tout a mal tourné. En plus de son handicap à surmonter, il doit gérer les interrogatoires de la police qui veut savoir qui lui a vendu cette drogue, qui fait apparemment des ravages chez les jeunes. Jules ne sait pas quoi faire, son meilleur copain lui demande de ne pas révéler qu'il connaît le revendeur mais il lui est difficile de laisser d'autres adolescents vivre le même calvaire...

Ce roman se lit très vite. Le lecteur entre dans le récit très vite à travers la vision de Jules. Au départ, il est difficile de s'attacher à ce jeune homme qui est tout en refus de sa situation, qui s'apitoye sur son sort. Il se considère comme une victime et n'attend qu'une seule chose : que tout le monde le plaigne. J'avoue qu'il m'a beaucoup agacée au début. Et puis, il prend conscience de ses erreurs, de l'amour de ses proches et il décide d'apprivoiser son handicap et d'apprendre à vivre avec.

D'un autre côté, il y a cette enquête que nous ne suivons qu'à travers les pensées de Jules. On ne sait pas vraiment ce qu'il se passe ailleurs que dans sa chambre d'hopital. Le peu de choses que l'on apprend passe par son supposé meilleur ami qui fait comprendre à Jules qu'il ne doit rien révéler sous peine de représailles. On ne comprend qu'à la toute fin le rôle de chacun dans cette histoire de drogue.

J'ai apprécié la lecture de ce roman. Les adolescents devraient l'apprécier aussi, Jules leur ressemblant beaucoup dans son attitude.

 

livre6714Rien qu'un jour de plus dans la vie d'un pauvre fou

NOZIERE, Jean-paul

Thierry Magnier, 2011, 288 p.

978-2-84420-887-3

15,80€

Il a dix-sept ans, sa mère lui demande de surveiller sa petite soeur de trois ans, Elise, pendant quelques heures. Mais, à dix-sept ans, on est rapidement distrait, surtout lorsqu'une jolie femme vous demande de l'aide. Lorsqu'il revient, Elise a disparu...

Dix ans plus tard, en Bourgogne, Laura, 13 ans disparaît à son tour. Très rapidement, les soupçons des enquêteurs se portent sur Pinpin, le "fou" du coin. Jeune homme handicapé mental, à peine capable d'exprimer ses pensées, Jean-Alain adorait regarder Laura pendant des heures. Pinpin est incapable de se défendre et bientôt, c'est toute la ville qui se ligue contre lui et ses parents leur demandant de partir très loin. Pendant ce temps, les recherches se poursuivent mais Laura reste introuvable...

Tout d'abord, j'ai été fascinée par le titre. Je le trouve magnifique ! Ensuite, malgré ça, j'avoue avoir eu du mal à entrer dans l'histoire. On suit le jeune homme de dix-sept ans pendant les premières pages, on a envie de savoir ce qu'il devient, de savoir s'il retrouve sa petite soeur... et puis, on avance de dix ans et une nouvelle histoire s'ouvre sur le récit de l'été d'Alice, jeune fille vivant isolée avec sa famille au bord d'un lac. Nouvelle histoire ? Pas si sûr mais le lien entre les deux récits se fait très tard dans l'histoire (même si j'avais deviné pas mal de choses assez tôt).

En tout cas, après la surprise de découvrir d'autres personnages et une autre "histoire", je me prise au jeu de ce livre qui devient rapidement une enquête, aussi bien pour les personnages que pour le lecteur. J'ai eu bien évidemment envie de savoir ce qu'il était arrivé à Laura, de découvrir qui était son ravisseur mais j'attendais aussi la suite des événements pour Jean-Alain, ce garçon incapable de s'exprimer et pourtant si sensible.

En bref, j'ai adoré ce roman!

 

Pour le vote dans cette sélection, mon coeur balance entre Boys don't cry et Rien qu'un jour de plus dans la vie d'un pauvre fou. J'ai jusqu'au mois de mai pour me décider ;)